Julie Horreaux

Julie horreaux

Après des études de littérature et de philosophie, Julie Horreaux se consacre au chant, qu’elle étudie auprès de Peggy Bouveret, professeur au C.N.S.M. de Paris, puis au Sweelink Conservatorium Van Amsterdam. Elle étudie également l’Art Lyrique au conservatoire du Xème arrondissement de Paris, où elle obtient une première médaille à l’unanimité en 2005.

Passionnée de musique ancienne, elle en étudie l’interprétation auprès de Paul Eswood et Howard Crook, et pour la musique française, Jean Saint-Arroman. Elle se produit comme soliste ou choriste, dans les ensembles suivants : Le Concert d’Astrée, dir. Emmanuelle Haïm, Le Concert Spirituel, dir. Hervé Niquet, La Simphonie du Marais, dir. Hugo Reyne, La Compagnie Baroque, dir. Michel Verschaeve, Les Demoiselles de Saint-Cyr, dir. Emmanuel Mandrin… Elle se produit aujourd’hui essentiellement en récital et comme soliste d’oratorio.

Elle se consacre également à l’écriture de spectacles mêlant théâtre, musique et poésie. En 2009, elle fonde la Compagnie Soleil de Nuit, véritable petit laboratoire artistique, d’où sortent successivement quatre créations :  »Prévert à tue-tête »,  »Bouteilles à la mer »,  »Zazie dans le métro, Ze muZical » et  »Octobre, d’après Jacques Prévert ». Le premier disque de la Compagnie, consacré aux chansons de Prévert et Kosma est sorti en 2015 au Label Anima Records. Le prochain concert de la compagnie, consacré aux chansons de Barbara, fera également l’objet d’un enregistrement discographique.

Diplômée d’Etat en chant, elle enseigne conservatoires de Garges-lès-Gonesse et de Roissy-en-France Elle a également enseigné aux conservatoires de Vanves et Chelles, ainsi que dans différentes académies d’été : Groix, Colombes. Elle a encadré des ateliers pour le Conservatoire du XXè arrondissement de Paris, et intervient en théâtre et comédie musicale pour plusieurs structures artistiques et/ou pédagogique : théâtres, écoles, collèges…

Son enseignement, inspiré des écoles italienne et américaine, est très axé sur le rapport au corps (posture, souffle, proprioception), mais aussi sur la voix  »naturelle », théâtrale.